Turquie. TÜMTIS sur les lignes de piquetage depuis près d’un an, DPDHL doit négocier

En partenariat avec la Fédération européenne des travailleurs du transport, qui représente plus de 5 millions de travailleurs des transports de plus de 230 syndicats et 42 pays européens

Après une campagne d’adhésion réussie à la Division DHL Express par le Syndicat turc des travailleurs des transports et des véhicules à moteur, TÜMTIS a demandé la reconnaissance syndicale. Selon la loi turque, dès que cette reconnaissance est confirmée par le Ministère du Travail, les négociations d’une Convention Collective doivent commencer. Bien que TÜMTIS ait syndiqué le nombre de travailleurs requis en vertu de la loi turque sur le travail, DHL Express Turquie refuse de reconnaître le syndicat.

Après l'obtention de la reconnaissance syndicale par TÜMTIS, DPDHL Express a déposé une opposition le 8 mars 2017. L'opposition est une tactique utilisée pour prolonger le processus de reconnaissance syndicale tout en augmentant la pression sur les travailleurs par des licenciements ciblés, l’intimidation, la discrimination, la frustration, afin de contrer les revendications exprimées lors de la campagne d’adhésion.

Les membres de TÜMTIS sont sur la ligne de piquetage depuis plus de 300 jours (depuis le 17 juillet 2017), pour protester contre le déni de DPDHL Express de leurs droits.

Nous exhortons DHL Express Turquie à passer rapidement aux négociations.
 


Vous pouvez aider ! Entrez votre nom et votre courriel et cliquez sur le bouton 'Envoi' au bas de cette page.

Nom:
[requis]
Courriel:
[requis]
Syndicat/organisation:
Votre pays :
Entrez votre message ici ou utilisez le message existant.


Si vous désirez recevoir d’'autres messages d'alerte urgents, cochez cette boîte:
LabourStart prend votre vie privée au sérieux. Lisez notre déclaration de confidentialité ici.

Stop spam!
Entrez le numéro 3784 ici:

Merci





Votre message sera envoyé aux adresses courriels suivantes
ken.allen@dhl.com, Claus.l@dhl.com, workersatdhl@gmail.com