Cette campagne est close.



Corée. Le syndicat des enseignants menacé de dissolution


En partenariat avec la Confédération Syndicale Coréenne, le Syndicat Coréen des Employés du Gouvernement, le Syndicat Coréen des Enseignants et Travailleurs de l'Éducation, l'Internationale de l'Éducation, la Confédération Syndicale Internationale et l'Internationale des Services Publics.

Le gouvernement coréen a ordonné au syndicat coréen des enseignants et travailleurs de l'éducation (KTU) jusqu’au 23 octobre pour amender ses statuts afin d’exclure de son champ d’application, les enseignants sans emploi ou retraités. A défaut, le syndicat sera dissout. Une récente loi sur les relations du travail et les syndicats professionnels contient des dispositions à cet effet. Ainsi, les travailleurs n’occupant pas un emploi sont exclus des syndicats et de la possibilité de se présenter aux organes dirigeants, ceci en contradiction avec les normes internationales du travail. Le Ministère de l’emploi a récemment refusé, pour la quatrième fois, de reconnaître le Syndicat des employés du gouvernement (KGEU) pour cette même raison. L’Organisation Internationale du Travail et Commission Coréenne des Droits de l’Homme ont plusieurs fois critiqué ces dispositions et recommandent au gouvernement de se conformer aux normes internationales du travail.
 




Votre message sera envoyé aux adresses courriels suivantes
webmaster@president.go.kr, foreign@president.go.kr, eukorea@mofa.go.kr, rights@ei-ie.org, president@president.go.kr, interco209@moel.go.kr, gildongne@gmail.com