Cette campagne est close.



États-Unis. Zara doit respecter les droits de ses employés

En partenariat avec UNI et RWDSU-UFCW, le syndicat américain des employés du commerce, des grands magasins et des grossistes. UNI, dont le siège est à Nyon en Suisse, représente 20 millions de travailleurs au sein de 900 syndicats. RWDSU est affilié à l’UFCW, la fédération nord-américaine des employés du commerce.

Inditex est l’un des plus grands groupes de mode, présent dans 87 pays et exploitant 8 marques, fier de sa réputation mondiale d’entreprise socialement responsable. Inditex a signé, par exemple, un accord global avec UNI qui l’engage à respecter les droits de ses ouvriers partout dans le monde. Dans plusieurs pays, les employés de Zara, et autres marques Inditex, bénéficient de droits conformes aux obligations déterminées par cet accord.

Étonnament, ses pratiques aux Etats-Unis sont totalement contraires. Les employés de Zara sont soumis aux conditions de pauvreté du temps partiel imposé, des bas salaires et pour les minorités ethniques, un manque d'opportunités de promotion. Ils disent même que la direction de Zara à New York City limite leurs heures à 25 par semaine pour éviter ses obligations en matière d’assurance santé.

Aux États Unis, contrairement aux autres pays, Inditex refuse de mettre en pratique son accord global. Aux États Unis, les travailleurs de Zara et Inditex n'ont pas les mêmes droits de consultation et de négociation des travailleurs d'autres pays. Aux États Unis, Inditex ne permet pas - comme elle le fait dans d'autres pays - aux travailleurs d'avoir les mêmes droits et de choisir librement un syndicat, s’ils le désirent.
 




Votre message sera envoyé aux adresses courriels suivantes
ZaraUnion@rwdsu.org