if (fr eq "eo") { } elsif (fr eq "fr") { } else { }

Cette campagne est close.



Philippines. Des syndicalistes enseignants menacés de mort

En partenariat avec l'Internationale de l'Éducation, une fédération syndicale mondiale regroupant 396 associations et syndicats dans 171 pays et territoires, représentant quelques 32,5 millions d'enseignants et professionnels des services connexes.

L'Internationale de l'Education (IE) invite la communauté syndicale mondiale à écrire au président Rodrigo Duterte pour exprimer son indignation devant les menaces de mort reçues par le secrétaire général de Alliance des enseignants concernés (AEC), M. Raymond Basilio, et pour le fichage illégal des membres du syndicat par les autorités philippines.

M. Basilio a reçu des menaces de mort sur son téléphone portable personnel lors d'une conférence de presse organisée par AEC le 11 janvier 2019, au cours de laquelle AEC a dénoncé le harcèlement constant et les menaces auxquelles ses membres et dirigeants sont confrontés. L’appelant, qui semblait connaître les données personnelles de M. Basilio, a affirmé qu’un contrat avait été mis sur la tête de M. Basilio, à moins que celui-ci n’accepte de coopérer avec ses demandes. Malgré le refus de la police nationale philippine et des autorités, AEC a appris que ses membres étaient toujours fichéss illégalement par la police dans différentes régions du pays, en violation du droit national et international.

L’IE vous remercie de votre solidarité en faveur des enseignants des Philippines.
 




Votre message sera envoyé aux adresses courriels suivantes
pcc@malacanang.gov.ph, brusselspe@gmail.com, newyork.pm@nypm.org, rights@ei-ie.org