Philippines : les grévistes sur les lignes de piquetage espèrent notre solidarité

En partenariat avec , Sentro ng mga Nagkakaisa at Progresibong Manggagawa.

Pendant des années, les contractuels de la cimenterie Holcim de Davao ont réclamé un emploi régulier, conformément au droit philippin. L'année dernière, ils ont déposé une plainte auprès du ministère du Travail et de l'Emploi.

Mais en mars de cette année, 140 contractuels ont été licenciés, tandis que de nouveaux contrats de travail ont été proposés aux travailleurs non syndiqués.

Depuis lors, les travailleurs ont manifesté devant l’usine, mais en mai, ils ont appris que le propriétaire de l’usine - la multinationale du ciment LafargeHolcim - envisageait de vendre l’usine au conglomérat philippin réputé antisyndical, San Miguel.

Le 1er mai, des manifestants ont violemment attaqué le piquet de grève des travailleurs et le syndicat est convaincu que Holcim est responsable de l'attaque.

Si vous avez 40 secondes, regardez cette vidéo [https://www.youtube.com/watch?v=BznsGlenjaA&feature=youtu.be%22/a] sur leur lutte.

Ces travailleurs ont besoin de justice, pas de violence et de répression.

Une courte vidéo est disponible ici (en anglais).
 


Vous pouvez aider ! Entrez votre nom et votre courriel et cliquez sur le bouton 'Envoi' au bas de cette page.

Nom:
[requis]
Courriel:
[requis]
Syndicat/organisation:
Votre pays :
Entrez votre message ici ou utilisez le message existant.


Stop spam!
Entrez le numéro 4119 ici:

Merci


Si vous désirez recevoir d’'autres messages d'alerte urgents, cochez cette boîte:

Yes:
No:

LabourStart prend votre vie privée au sérieux. Lisez notre déclaration de confidentialité ici.






Votre message sera envoyé aux adresses courriels suivantes
feliciano.gonzalez@lafargeholcim.com, john.stull@lafargeholcim.com, justiceforholcimdavaoworkers@gmail.com