Cette campagne est close.



Biélorussie : Relâchez les syndicalistes et leurs dirigeants


En partenariat avec BITU et IndustriALL.






Après des élections truquées, suivies d'une violence extrême des forces de sécurité contre des manifestants pacifiques, Siarhei Charkasau et ses collègues se sont joints à une grève chez le producteur d'engrais potassique JSC Belaruskali pour exiger pacifiquement la liberté, la démocratie et le respect. Siarhei est un employé de Belaruskali et vice-président du Syndicat indépendant du Bélarus (BITU), affilié à IndustriALL. Au cours des deux derniers mois, Siarhei a été condamné trois fois pour avoir participé à un événement public non autorisé à Soligorsk, où des mineurs de Belaruskali avaient déclaré une grève pour protester contre les élections truquées. Depuis lors, des dizaines de militants et de membres du comité de grève de Belaruskali ont été poursuivis, menacés, condamnés à une amende ou privés d'avantages sociaux en raison de leurs activités. Siarhei et trois de ses camarades, membres du BITU : Pavel Puchenia, Yury Korzun et Anatol Bokun sont en prison, leurs peines se cumulant alors qu'ils purgeaient déjà les précédentes. Soutenez la demande du BITU et d'IndustriALL de mettre fin à la persécution des employés de Belaruskali pour leur participation à la grève et de ceux qui continuent la grève du zèle à Belaruskali. Exigez la libération immédiate du dirigeant du BITU Siarhei Charkasau et des militants syndicaux Pavel Puchenia, Yury Korzun et Anatol Bokun, coprésident du comité de grève.




Votre message sera envoyé aux adresses courriels suivantes
Strunevsky@house.gov.by, murina@house.gov.by