Colombie. Condamnons les menaces de mort contre les dirigeants du syndicat de l'éducation FECODE

En partenariat avec l'Internationale de l'Education une fédération syndicale mondiale comptant 396 associations et syndicats dans 171 pays et territoires, représentant quelques 32,5 millions d'enseignants et professionnels du soutien.

Le 26 octobre, des menaces de mort ont été adressées aux 15 membres du Comité exécutif de la FECODE, la Fédération colombienne des travailleurs de l'éducation (Federación Colombiana de Educadores), ainsi qu'au président de la Confédération syndicale CUT et ancien enseignant et dirigeant de la FECODE. . Les menaces ont pris la forme d'une couronne funéraire avec les mots «repose en paix». Seize bougies et 16 notices nécrologiques portant le nom de chaque dirigeant syndical ciblé ont également été livrées au domicile de Carlos Rivas, secrétaire aux affaires juridiques de la FECODE.

Les menaces viennent à la suite des actions nationales menées par les syndicats face à la crise sociale, sanitaire, éducative et économique dans le pays. La FECODE mène également une initiative visant à promouvoir les écoles en tant que zones de paix (territorios de paz) à travers des dialogues communautaires.

La FECODE et l'Escuela Nacional Sindical ont enregistré 6 119 violations du droit à la vie, à l'intégrité physique et à la liberté des syndicalistes enseignants en Colombie entre 1986 et 2016. Il s'agit notamment de 990 meurtres, 78 disparitions forcées et 49 tentatives contre des vies, ainsi que plus de 3000 menaces et plus de 1500 déplacements forcés.

Les mesures prises par les autorités pour flexibiliser le travail, réduire la portée de la négociation collective et limiter le droit de grève ont été associées à une campagne systématique de diffamation et de haine sur les réseaux sociaux visant la FECODE pour tenter de faire taire les enseignants et leurs syndicats.
 


Vous pouvez aider ! Entrez votre nom et votre courriel et cliquez sur le bouton 'Envoi' au bas de cette page.

Nom:
[requis]
Courriel:
[requis]
Syndicat/organisation:
Votre pays :
Entrez votre message ici ou utilisez le message existant.


Stop spam!
Entrez le numéro 4595 ici:

Merci


Si vous désirez recevoir d’'autres messages d'alerte urgents, cochez cette boîte:

Yes:
No:

LabourStart prend votre vie privée au sérieux. Lisez notre déclaration de confidentialité ici.






Votre message sera envoyé aux adresses courriels suivantes
ebruselas@cancilleria.gov.co, denuncias@fecode.edu.co