Les droits des travailleurs ne sont pas à vendre ! Pour la révocation de la certification FSC au Myanmar, contrôlé par la junte militaire

In partnership with BWI (Building and Wood Workers' International), a global union federation that brings together 361 free and democratic unions, representing a total of 12 million members in the Building, Building Materials, Wood, Forestry, and Allied sectors across 115 countries. BWI's core mission is to safeguard and promote workers' rights while enhancing working and living conditions, asserting that trade union rights are inherently human rights, rooted in principles of equality, solidarity, and democracy.






L’Internationale des travailleurs du bâtiment et du bois (IBB) et LabourStart vous appellent de toute urgence à rejoindre leurs rangs pour exiger que le Forest Stewardship Council (FSC) revienne sur sa piètre et impertinente décision de maintenir les certificats « Chaîne de contrôle » ainsi que les systèmes de certification FSC au Myanmar, qui reste sous le contrôle de la junte militaire.
Malgré l’arrestation, par le régime militaire, de plus de 26 000 dissidents et la mort tragique de près de 400 syndicalistes, dont sept appartenant à la Confédération des syndicats du Myanmar (CTUM), le Conseil d’administration de FSC International et son Secrétariat ont, contre toute attente, pris le parti de maintenir la certification. Ces actes odieux à l’encontre du mouvement syndical indépendant et démocratique au Myanmar ont été amplement documentés et confirmés par le rapport de la Commission d’enquête de l’OIT. La décision du FSC de poursuivre la certification à la lumière de ces atrocités est non seulement absurde, mais irresponsable.
Affichez une solidarité inébranlable envers les travailleurs et les syndicats du Myanmar en rejoignant notre appel exhortant le FSC à révoquer sans délai son système de certification face au régime oppressif de la junte au pouvoir. Les droits des travailleurs ne sont pas à vendre et il est absolument crucial de faire front commun dans cet appel urgent à la justice et à un traitement équitable.


Vous pouvez aider ! Entrez votre nom et votre courriel et cliquez sur le bouton 'Envoi' au bas de cette page.

Nom:
[requis]
Courriel:
[requis]
Syndicat/organisation:
Votre pays :
Entrez votre message ici ou utilisez le message existant.


Stop spam!
Entrez le numéro 5395 ici:

Merci


Si vous désirez recevoir d’'autres messages d'alerte urgents, cochez cette boîte:

Oui :
Non :

LabourStart prend votre vie privée au sérieux. Lisez notre déclaration de confidentialité ici.






Votre message sera envoyé aux adresses courriels suivantes
k.carstensen@fsc.org p.opanga@fsc.org, r.thuo@fsc.org, m.jessel@fsc.org, s.salvador@fsc.org, z.martinez@fsc.org, c.cheng@fsc.org, s.valintine@fsc.org, e.dzus@fsc.org, p.larsson@fsc.org, m.colchester@fsc.org, l.quevedo@fsc.org, j.narakka@fsc.org, m.asante@fsc.org, c.cardenas@fsc.org, i.namikawa@fsc.org, r.thuo@fsc.org, l.fienberg@fsc.org