Iran. Esmail Abdi renvoyé en prison - libérez-le !

En partenariat avec l'Internationale de l'Éducation, une fédération mondiale regroupant 396 syndicats et associations dans 171 pays et territoires, représentant quelques 3,5 millions d'enseignants et de personnels de soutien.

Les autorités iraniennes jouent au chat et à la souris avec Esmail Abdi, le dirigeant du syndicat des enseignants de Téhéran, de nouveau incarcéré à la prison d'Evin. Une libération provisoire lui a été accordée à compter du 9 janvier, sursis à sa peine de six ans, commencée en 2016. Les autorités iraniennes ont nié la continuation de son congé, malgré sa mauvaise santé résultant de conditions de détention difficiles. Il a été reconduit à sa cellule le samedi 20 janvier. L'arrestation initiale d'Esmail a empêché sa participation au Congrès mondial de l’International de l'Éducation en 2015 à Ottawa, Canada, en représailles pour son activisme syndical et des campagnes soutenues par des manifestations pacifiques revendiquant une amélioration des droits des enseignants et une éducation publique gratuite. Ceci lui a valu d’être reconnu coupable d'infractions à la sécurité nationale en février 2016. Nous avons besoin de votre solidarité pour exhorter les autorités iraniennes à libérer définitivement Esmail Abdi. Merci d’envoyer un message ci-dessous.
 


Vous pouvez aider ! Entrez votre nom et votre courriel et cliquez sur le bouton 'Envoi' au bas de cette page.

Nom:
[requis]
Courriel:
[requis]
Syndicat/organisation:
Votre pays :
Entrez votre message ici ou utilisez le message existant.



Si vous désirez recevoir d’'autres messages d'alerte urgents, cochez cette boîte:

Stop spam!
Entrez le numéro 3711 ici:

Merci





Votre message sera envoyé aux adresses courriels suivantes
media@rouhani.ir, iran@un.int, mission.iran@ties.itu.int, secretariat@iranembassy.be, rights@ei-ie.org