Colombie : cessez la violence contre les manifestants

En partenariat avec l'Internationale des Services Publics, une fédération syndicale internationale regroupant plus de 700 organisations représentant 30 millions de travailleurs dans 154 pays et les affiliées colombiennes de l'ISP.

Le peuple colombien est en grève générale depuis le 28 avril 2021. La grève a été déclenchée en réponse aux réformes fiscales visant à augmenter les recettes via des taxes sur les denrées alimentaires de base et les services essentiels tels que l'eau, l'électricité, le gaz et l'assainissement.

La grève a été déclenchée pour exiger la négociation du plan d'urgence présenté au gouvernement par le Comité national de grève. Il y a eu une participation massive dans les rues de Colombie par de larges secteurs de la population, y compris les affiliés de l'ISP en Colombie, en particulier les jeunes,

Le gouvernement d'Ivan Duque a répondu par une répression brutale et une violence inouïe. Le Comité national de grève a dénoncé au moins 2 387 cas de violences policières, 50 morts, 578 blessés (dont 40 victimes de blessures aux yeux), 524 disparitions, 1 200 détentions arbitraires, 21 cas de violences sexuelles contre les femmes et 87 cas de violences de genre, depuis le début des mobilisations, ce qui constitue une crise humanitaire de grande ampleur.

Mais les Colombiens sont toujours dans la rue. Et ils gagnent. La réforme fiscale a été abandonnée, le ministre des Finances a démissionné et un projet de loi controversé sur la privatisation des soins de santé a été abandonné.

Le droit de manifester pacifiquement est fondamental pour la démocratie. Joignez-vous au peuple colombien pour exiger que le gouvernement cesse la violence d'État, entame immédiatement des négociations avec le Comité national de grève et accepte les demandes de la Commission interaméricaine des droits de l'homme (CIDH) et du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme de mener des visites en Colombie.


Vous pouvez aider ! Entrez votre nom et votre courriel et cliquez sur le bouton 'Envoi' au bas de cette page.

Nom:
[requis]
Courriel:
[requis]
Syndicat/organisation:
Votre pays :
Entrez votre message ici ou utilisez le message existant.


Stop spam!
Entrez le numéro 4872 ici:

Merci


Si vous désirez recevoir d’'autres messages d'alerte urgents, cochez cette boîte:

Yes:
No:

LabourStart prend votre vie privée au sérieux. Lisez notre déclaration de confidentialité ici.






Votre message sera envoyé aux adresses courriels suivantes
ivanduque@presidencia.gov.co, contacto@presidencia.gov.co, usuarios@mindefensa.gov.co