Myanmar : Halte à la répression exercée par la junte militaire

En partenariat avec les fédérations internationales suivantes :

Depuis le coup d'État de 2021 qui a renversé le gouver-nement démo-cratique du Myanmar, la junte militaire a tué plus de 2 000 civils, dont des syndicalistes et des enfants, en a arrêté plus de 14 000 et déplacé plus d'un million de personnes.

Cette année, dans une nouvelle vague de violence et d'impunité, la junte militaire a publiquement exécuté 4 militants pour la démocratie et prévoit d'exécuter 41 autres prisonniers politiques. La dictature a également condamné la conseillère d'État Aung San Suu Kyi à trois ans de prison avec travaux forcés et a rejeté la demande de la communauté internationale pour des pourparlers de paix, dont ceux auxquels la junte s'est engagée dans le cadre du consensus en cinq points de l'ASEAN.

En attendant, les atrocités effrontées de la junte militaire continuent. Le 13 septembre 2022, le jour même de l'ouverture de la 77e session de l'Assemblée générale des Nations unies (AGNU), la junte militaire a arrêté 5 syndicalistes de la Confédération des syndicats du Myanmar (CSM). Selon certaines informations, les syndicalistes ont été roués de coups, l'un d'entre ayant reçu une blessure par balle.

Cela doit cesser. Dans un esprit de solidarité et de démocratie, les Global Unions appellent la 77e session de l'Assemblée générale des Nations Unies (AGNU) à :

1. Recommander l'adoption des pouvoirs du Gouvernement d'union nationale (NUG).

2. Réaffirme M. Kyaw Moe Tun en tant que Représentant permanent du Myanmar auprès de l'Organisation des Nations Unies.

3. Tenir la junte militaire responsable de ses crimes contre l'humanité devant la Cour pénale internationale (CPI) sur la base d'une mission d'établissement des faits de l'ONU en 2018.

4. Exhorter le Conseil de sécurité à adopter un embargo sur les armes contre le Myanmar sur la base de la résolution 75/287 de l'AGNU, et une sanction économique contre la junte militaire.


Vous pouvez aider ! Entrez votre nom et votre courriel et cliquez sur le bouton 'Envoi' au bas de cette page.

Nom:
[requis]
Courriel:
[requis]
Syndicat/organisation:
Votre pays :
Entrez votre message ici ou utilisez le message existant.


Stop spam!
Entrez le numéro 5174 ici:

Merci


Si vous désirez recevoir d’'autres messages d'alerte urgents, cochez cette boîte:

Yes:
No:

LabourStart prend votre vie privée au sérieux. Lisez notre déclaration de confidentialité ici.






Votre message sera envoyé aux adresses courriels suivantes
hucons.nyf@mfa.gov.hu, info.ny@mfa.gov.hu